Voyage au pays des impressionnistes

Par Nicole | 22, 23, 24 Juin  2018

Chatou

Après un long voyage en autocar, quoi de mieux qu’une croisière sur la Seine pour rêver au temps des guinguettes et imaginer la vie en ces lieux fréquentés au 19ème siècle par de grands noms de la littérature comme Maupassant, de la peinture comme Degas, Renoir, Caillebotte, Monet, Sisley, Berthe Morisot…

Nous voici à Chatou, dans le décor du tableau « Le déjeuner des canotiers » de Renoir, à la Maison Fournaise, seule survivante des guinguettes des bords de Seine. L’île de Chatou, propice au canotage en vogue au 19ème siècle fut prisée par les peintres en quête de lumière fugace et changeante sur la rivière.

La Maison Fournaise devint le lieu de prédilection des peintres impressionnistes mais aussi de nombreux artistes, hommes de lettres et politiques. Renoir y peignit une trentaine de tableaux, Maupassant immortalisa l’ambiance et le canotage à travers plusieurs de ses nouvelles.

Nous ne pouvons quitter Chatou sans visiter le hangar à bateaux attenant à la Maison Fournaise. Une plongée saisissante dans l’époque puisque nous y retrouvons le canot « Madame » de Maupassant et bien d’autres embarcations reconstruites à l’identique.

Auvers-sur-Oise

Notre périple nous conduit ensuite à Auvers-sur-Oise où Van Gogh vécut la période la plus féconde de sa vie. En effet, il y réalisa de nombreux dessins et pas moins de 78 tableaux célèbres comme « Le champ de blé aux corbeaux », « Le portrait du Docteur Gachet » ou encore « L’église d’Auvers » et tout ceci en seulement 70 jours
car, arrivé le 20 mai 1890, il se donnera la mort le 17 juillet.

Visite émouvante de la « chambre du suicidé » à l’Auberge Ravoux où l’artiste passa ses dernières heures.
Un autre personnage très important à Auvers: Charles-François Daubigny qui s’y installa en 1861. Le travail en plein air de Daubigny contribuera à l’émergence de l’impressionnisme. Visite de sa maison-atelier, un petit bijou où tout respire l’authenticité. Certains d’entre nous visitent la Maison du Docteur Gachet ou bien le Musée de l’Absinthe.

Puis rendez-vous au château d’Auvers. Là, après un repas dans un cadre magnifique, nous suivons le parcours « Visions impressionnistes » qui retrace l’histoire de l’impressionnisme.

Giverny

Notre dernier jour sera une plongée dans l’univers de Monet à Giverny. Dès que l’on pénètre dans le jardin, c’est
l’émerveillement ! Tout d’abord, le jardin d’eau tout en asymétrie et en courbes. On y trouve le fameux pont japonais couvert de glycine, des saules pleureurs, une forêt de bambous, et surtout les fameux nymphéas.

Puis le Clos Normand qui mêle les fleurs les plus simples aux variétés les plus recherchées.

La visite de la maison du maître nous permet d’être au plus près du quotidien de ce dernier.
Au rez-de-chaussée : son salon-atelier avec une soixantaine de répliques de ses œuvres, un salon peint en bleu et jaune aux murs couverts d’estampes japonaises, la cuisine magnifique aux faïences bleues de Rouen, une vaste salle à manger toute de jaune harmonisée avec des estampes aux murs.

La visite de la maison du maître nous permet d’être au plus près du quotidien de ce dernier.
Au rez-de-chaussée : son salon-atelier avec une soixantaine de répliques de ses œuvres, un salon peint en bleu et jaune aux murs couverts d’estampes japonaises, la cuisine magnifique aux faïences bleues de Rouen, une vaste salle à manger toute de jaune harmonisée avec des estampes aux murs.

La visite de la maison du maître nous permet d’être au plus près du quotidien de ce dernier.
Au rez-de-chaussée : son salon-atelier avec une soixantaine de répliques de ses œuvres, un salon peint en bleu et jaune aux murs couverts d’estampes japonaises, la cuisine magnifique aux faïences bleues de Rouen, une vaste salle à manger toute de jaune harmonisée avec des estampes aux murs.

Hélas, il est temps de reprendre le chemin du retour mais ce sera le cœur rempli d’émotions et de magnifiques images plein les yeux.