Balbins

Lutrin 14

Étape 14 à proximité du cimetière

Où ?

Près du cimetière de Balbins. L’accès se fait par la D73 (route de Beaurepaire) : en venant de La Côte-Saint-André, prendre la première route à droite (chemin de la chapelle) après le carrefour avec la D518a et monter tout droit jusqu’au cimetière.

L’illustration :

Huile sur toile (1888)

Le lieu :

Depuis le petit cimetière de la commune de Balbins, la vue est magnifique sur la plaine de Bièvre. Longtemps vouée à l’agriculture, l’activité de la plaine est de plus en plus tournée vers l’industrie, les zones commerciales, et elle accueille même l’aéroport de Grenoble-Isère (ex Grenoble-Saint-Geoirs) grâce au microclimat dont elle bénéficie et qui lui épargne bien des intempéries. Mais le panorama depuis Balbins reste encore vierge de cette croissance des activités économiques et l’on se prend à rêver que le spectacle de la nature y a peu évolué depuis que Jongkind y posait son chevalet. La charmante petite chapelle Saint-Michel (dont on pense que la construction pourrait remonter au XVIème siècle) n’a elle-même pas changé et mérite une petite visite.

Le lieu et Jongkind :

L’artiste est très souvent venu dans ce petit cimetière qui domine la vallée. La majesté de la plaine et, au fond, les montagnes du Vercors lui ont inspiré plusieurs œuvres. Parfois, comme dans cette huile sur toile qu’il réalise à peine plus de deux ans avant sa mort, il privilégie la chapelle et le cimetière. Auparavant, il était resté fidèle aux scènes de campagne qui ont peuplé ses œuvres. Une aquarelle de 1883 met, par exemple, en scène un paysan avec sa charrette « sur la route de Balbins ».