D’autres lutrins en dehors des circuits référencés

Exposition Picasso au cœur des ténèbres

Exposition Picasso au cœur des ténèbres

Johan Barthold JongkindUn peintre en DauphinéVisite de l'exposition Picasso "Au cœur des ténèbres (1938-1945) au musée de Grenoble © Source - Le Dauphiné Libéré

Jongkind à Blandin

Jongkind à Blandin

À Blandin Lutrin 5 bis Étape 5bis à l’entrée du village de Blandin Où ? à l’entrée du village de Blandin juste avant les premières maisons, sur le bas-côté droit. Il est érigé devant un petit buisson. L’illustration : Aquarelle Le lieu et Jongkind :En 1873,...

Le bicentenaire Jongkind – Nouveaux regards

Le bicentenaire Jongkind – Nouveaux regards

Le bicentenaire1819 - 2019 Nouveaux Regards Nos initiatives pour le bicentenaire Jongkind   Pour commémorer le bicentenaire de la naissance de Jongkind et dans le cadre de l’opération « Paysage-Paysages » saison 3 du département de l’Isère, l’association « Dans...

L’arrivée du peintre

L’arrivée du peintre

Le lutrin 1 se trouve à la gare SNCF à Châbons. Dès son arrivée, Jongkind est captivé par le paysage qui s’offre à lui.

Jongkind grand paysagiste

Jongkind grand paysagiste

Le lutrin 2 se trouve derrière l’église à Châbons. L’artiste est venu fréquemment sur ce petit promontoire situé tout près du château de Pupetières et face à la chapelle de Milin où il se rendait souvent.

le château de Pupetières

le château de Pupetières

Le lutrin 3 se trouve au château de Pupetières à Châbons. Lorsqu’en 1873, Jongkind et Joséphine Fesser viennent pour la première fois en Dauphiné, c’est pour rendre visite à Jules, le fils de Joséphine, qui est cuisinier au château de Pupetières.

Vie du peintre au hameau de Mallein

Vie du peintre au hameau de Mallein

Le lutrin 4 se trouve au hameau de Mallein à Virieu. Dès son arrivée, à la fin août 1873, quand il accompagne Joséphine Fesser qui vient rendre visite à son fils Jules, Jongkind est sous le charme de cette maisonnette et du paysage qui l’entoure.

Jongkind précurseur de l’impressionnisme

Jongkind précurseur de l’impressionnisme

Le lutrin 5 se trouve sur le parking de la mairie à Balbin. A la fin du XIXème siècle, alors que le cours même de la Bourbre, en fond de vallée, est encore largement bordé de marais, les coteaux riverains sont l’objet d’une intense activité agricole.

La place du Trève par Jongkind – aquarelle et huile sur toile

La place du Trève par Jongkind – aquarelle et huile sur toile

Le lutrin 6 se trouve sur la Place du Trève à Virieu. Avec une maison d’angle très originale par son toit pentu et la belle bâtisse avec génoise sous la passée de toiture , la place du Trève ne pouvait manquer de retenir l’attention de Jongkind.

Les carnets de croquis et Château de Virieu

Les carnets de croquis et Château de Virieu

Le lutrin 7 se trouve devant le château de Virieu. Sans doute impressionné par l’aspect massif et militaire du bâtiment, Jongkind parait avoir moins apprécié le château de Virieu que son voisin, celui de Pupetières.

Les marches du peintre à travers la vallée

Les marches du peintre à travers la vallée

Le lutrin 8 se trouve au hameau de l’Homnézy à Virieu. Depuis le hameau de Mallein où il résidait, Jongkind ne choisissait pas la facilité en se rendant au hameau de l’Homnezy avec son pliant et un minimum d’équipement pour dessiner sur place.

Un nouveau départ

Un nouveau départ

Le lutrin 9 se trouve à côté de l’office de tourisme à la Côte Saint-André. La place Berlioz, qui n’est encore, à la fin du XIXème siècle, qu’une vaste esplanade, est le théâtre de toutes les grandes fêtes de La Côte-Saint-André.

On l’appelait Le Père Jonquille

On l’appelait Le Père Jonquille

Le utrin 10 se trouve dans la rue Saint-André à la Côte Saint-André. La perspective de cette rue qui débouche sur la place Saint-André, avec l’église en toile de fond, et le charme des maisons anciennes qui la bordent ne pouvaient que séduire Jongkind.

X