Châbons

Lutrin 1

Étape 1 à la gare SNCF

Où ?

à Châbons, en bordure de la « route de Grenoble », devant la gare SNCF.

L’illustration :

le lutrin reproduit les portraits de Jongkind et de Joséphine Fesser, réalisés par Jules Fesser entre 1873 et 1878 alors que ce dernier débutait une carrière de photographe.

Le lieu :

C’est ici qu’à la fin du mois d’août 1873 Jongkind prend contact avec le Dauphiné. Lié d’amitié depuis treize ans avec Joséphine Fesser et effectuant avec elle de nombreux déplacements en France, il l’accompagne en cet été 1873 quand elle vient voir son fils Jules. Celui-ci, à la suite de son père, est cuisinier au château de Pupetières et a même épousé la fille du régisseur, Pauline. Le couple occupe une petite maison qui surplombe le château et y accueille pendant quelques semaines Joséphine et Jongkind qui sont venus à Châbons par le train.

Le lieu et Jongkind :

Dès son arrivée, Jongkind est captivé par le paysage qui s’offre à lui. La vallée verdoyante de la Bourbre et les courbes de ses vallons le séduisent. En outre, le développement du chemin de fer dans toute la région en fait un atout pour visiter le sud-est de la France, que Jongkind ne connaît pas : dès la fin septembre 1873 il se rend à Avignon et à Marseille avec Joséphine. Plus tard, ils iront à Lyon, Genève… Il n’est donc pas étonnant que l’artiste et sa compagne décident de revenir chaque été, profitant de l’hospitalité de Jules et Pauline Fesser. Ces derniers voient peu à peu leur famille s’agrandir et les enfants seront vite l’objet d’une grande affection de la part de leur grand-mère mais aussi de Jongkind qui multipliera, au fil des ans, petites attentions et cadeaux.